mardi 14 janvier 2020

Love letters to the dead, Ava Dellaira

Quatrième de couv' : Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.


Mon avis : J'avais entendu parler de ce roman dès sa sortie en grand format il y a déjà plusieurs années. Mais à l'époque, le sujet ne m'attirait pas trop. 
L'an dernier au boulot, j'étais censée retourner ce roman, puisque personne ne l'achetait, mais bon j'ai toujours eu du mal à faire des retours sur le rayon ado, alors je l'ai acheté pour moi. Il est resté 5 mois dans ma PAL avant que je ne l'en sorte samedi dernier. J'avais envie de découvrir le style de l'autrice, puisque j'ai un autre roman d'elle dans ma PAL. 

💌🌌🖤

Présenté comme un roman épistolaire, l'autrice use de ce prétexte pour nous plonger dans la vie de Laurel, 15 ans, qui a perdu sa soeur quelques mois avant. 
Sa famille est atypique : ses parents se sont séparés quelques années plus tôt, mais quand May est décédée, la mère des deux filles est partie vivre en Californie, laissant Laurel grandir seule auprès de son père et de sa tante, une semaine sur deux. Le passage au lycée lui permet de changer d'établissement afin d'échapper aux regards compatissants. Dans son nouveau lycée, personne ne la connaît et personne ne devrait avoir entendu parler du décès de sa soeur. 
Mais au lieu d'être un nouveau départ pour Laurel, c'est une année de transition qu'elle va vivre. 

💌🌌🖤

A travers des lettres écrites à l'intention de personnalités décédées, Laurel s'épanche : d'abord sur son intégration dans ce nouveau lycée, puis sur son attirance pour un garçon, mais surtout et toujours à propos de sa grande soeur, May. Laurel parvient difficilement à faire le deuil de celle-ci. 
Elle ne comprend pas le départ de sa mère, qu'elle associe à un abandon. Elle n'arrive plus à être proche de son père, lui aussi englué dans la perte de sa fille aînée. 
Laurel vit au jour le jour, testant ses limites, découvrant l'amitié, l'alcool, l'oubli, l'amour, la difficulté à être présente au monde quand on a constamment un pied dans celui des morts. 
Bref, Laurel est une jeune fille qui a vécu beaucoup de moments difficiles. Elle culpabilise, elle se sent responsable de la mort de sa soeur, et du départ de sa mère. 
Laurel est isolée dans son deuil. Son quotidien ne parvient pas à lui faire oublier les mauvais moments qu'elle a vécus récemment. De plus, Laurel idéalise(ait) totalement sa grande soeur May. Elle passe beaucoup de temps à se comparer à elle, en se dévalorisant. On comprend qu'elle cherche sa place et son identité. 

💌🌌🖤

Ce roman est très touchant. On assiste au deuil d'une adolescente qui est en construction. 
Ce roman est difficile : il évoque des thématiques que tous les ados ne connaissent pas, mais qui peuvent arriver : le suicide, le viol, les abus sur mineurs, la violence et la colère des proches. Mais aussi l'amitié, l'homosexualité, les différentes formes d'amour. Evidemment avec de telles thématiques, c'est un livre assez dur à encaisser. 

💌🌌🖤

L'autrice a un style très simple et fluide. Cependant j'ai dû relire certaines phrases pour savoir de qui on parlait. On sent toutefois qu'elle a suivi des cours d'écriture, car ça manque par moments d'une touche plus originale. 
Elle parvient à se mettre totalement à la place d'une adolescente pour raconter cette histoire, et je ne serais pas surprise d'apprendre qu'elle a vécu des événements similaires à son personnage. Certains passages sont très touchants, parce qu'ils sont racontés avec finesse et une grande justesse. 
La rupture, par exemple, est très bien retranscrite : c'est un élément qui montre la maturité du personnage masculin. La façon dont Laurel y réagit m'a fait replonger dans ce que je vivais aussi à l'adolescence, l'impression qu'on dégonfle un ballon rempli d'espoirs. Si j'avais lu ce roman plus jeune, je crois que je n'aurais pas compris la décision du garçon, alors qu'en fait c'est ce qu'il pouvait faire de mieux. Je ne spoile pas plus ! 

💌🌌🖤

C'est un roman bien écrit et très touchant. Je ne m'attendais pas à trouver ce roman aussi bien dans sa façon d'aborder le deuil et l'amour. 

Au début j'ai eu du mal à accrocher (à cause des longueurs et détails des célébrités décédées) et si je devais le conseiller j'aurais beaucoup de mal, du coup ma note n'est pas hyper élevée. Par ailleurs, je pense que c'est un roman qui ne m'a pas fait autant d'effet que d'autres livres, et que je l'aurai oublié d'ici peu. 

7/10 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire