mercredi 27 novembre 2019

Nanofictions, Patrick Baud

Quatrième de couv' : « Il avait un sablier à la place du cœur, qui égrenait doucement le temps qu’il lui restait. À la fin de sa vie, il commença à marcher sur les mains pour inverser le processus. Et il put tout recommencer, la tête en bas. »

Patrick Baud s’est lancé dans un étonnant défi littéraire : raconter des histoires complètes en quelques phrases.
Teintées de fantastique, de poésie et d’humour, ces micronouvelles vous invitent à plonger dans un imaginaire riche et foisonnant.



Mon avis : Vous ne connaissez pas encore ma passion pour Patrick Baud ? J'aime beaucoup tout ce que fait cet homme, qu'il s'agisse de beaux livres, de BD, d'émissions sur les curiosités du monde, d'anecdotes insolites ou encore de La Veillée, Patrick Baud a selon moi ouvert des portes à tous les curieux du monde. J'aime beaucoup sa personnalité : il est humble, modeste et bienveillant. Bref, c'est quelqu'un à suivre. Je m'étais d'ailleurs abonnée à son compte Twitter où il avait publié ces fameuses "Nanofictions". Je n'envisageais pas forcément d'acheter le livre et puis finalement hier je me suis dit "pourquoi pas ?" Evidemment ça se dévore très vite.

⋋⅋⋌

Les nanofictions sont de très courtes histoires. En quelques lignes, il arrive à nous proposer un début, un rebondissement et une chute ou un dénouement. Souvent orientées vers la science-fiction (dystopie), ou vers l'humour ou même philosophiques (on sent souvent un questionnement sur l'intérêt de l'existence humaine), ces histoires nous invitent à réfléchir et à imaginer le développement de celles-ci à notre guise.
Certaines sont excellentes, d'autres un peu moins.
C'est typiquement le genre de livre qu'on peut lire et relire, picorer de temps en temps. On y trouve également des illustrations qui répondent très bien au texte. J'ai trouvé ça joli.

⋋⅋⋌

Un bon livre, court évidemment. Mais qui peut se relire à plusieurs reprises et invite le lecteur à s'imaginer des histoires plus longues.

8/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire