samedi 21 septembre 2019

La sirène et la licorne, Erin Mosta

Quatrième de couv' : La licorne, c'est Lili, passionnée de cinéma et d'effets spéciaux.
La sirène, c'est Cris, prête à tout risquer pour naviguer.
Toutes les deux cachent une blessure...
Elles ont un été pour se reconstruire, se découvrir et s'aimer.

Une comédie romantique qui bouscule les préjugés !


Mon avis : J'avais acheté ce roman en novembre dernier, en me disant que ça devait être intéressant, et surtout, que ce serait une histoire d'amour entre deux filles, donc l'occasion de promouvoir la littérature LGBT.
Mais comme j'avais lu Pourquoi pas nous en fin d'année aussi, une histoire d'amour mettant en scène deux garçons, je n'avais pas envie de lire à la suite des histoires que je soupçonnais se ressembler. Donc j'ai attendu.

⚢♥︎⚢

Dans ce roman, Lili vient de banlieue parisienne pour passer ses vacances près de Royan, chez sa tante qu'elle connait très peu. Dès le premier jour, elle sauve un petit chat, nommé Ecume, qui appartient à la voisine, Cris. A partir de là, les deux filles vont passer leurs journées ensemble, se rapprocher, apprendre à se connaître.
Mais il y a plusieurs mystères dans cette histoire : Qui est Julia, la tante de Lili ? Que cache-t-elle dans le grenier de la ferme qu'elle rénove ?
Et de l'autre côté, il y a Cris, qui cache un secret sous ses vêtements, qui se sent oppressée par ses parents. Que lui est-il arrivé l'été dernier ?

⚢♥︎⚢

Alors je ne dirais pas que j'ai particulièrement aimé ce roman. L'histoire est sympa, mais pour le côté amour de vacances, c'est du vu et revu.
L'aspect romance lesbienne n'est pas un problème aux yeux ni des parents de Cris, ni de la tante de Lili, ni même des amis de Cris, ce que je trouve bien, vu que c'est entré dans les moeurs et que de toute façon ça ne devrait pas porter à débat.

Selon moi, l'histoire ne concerne pas tellement l'amour ni les relations homosexuelles. Mais plutôt les difficultés et les épreuves qu'on a pu vivre et qui nous poussent à agir de telle ou telle façon.
C'est une histoire sur la reconstruction. En effet, que ce soit Julia, Lili ou Cris, chacune doit se reconstruire après avoir vécu un événement traumatisant.

⚢♥︎⚢

Les deux jeunes filles bousculent les clichés : l'une, Lili est passionnée de maquillage, et plus particulièrement d'effets spéciaux dans le cinéma. Elle est talentueuse et s'amuse à maquiller son meilleur ami, Rayan, en troll ou en monstres.
Quant à Cris, elle adore faire de la voile. C'est une jeune fille douée pour les études, qui se consacre l'été à sa passion pour la navigation.
J'ai trouvé que c'était bien d'avoir des filles aux passions qui sortent de l'ordinaire et qui en plus ne sont pas constamment sur les réseaux sociaux.

⚢♥︎⚢

Vers la fin, l'une des filles fait un truc la mettant réellement en danger, un peu et surtout pour punir son entourage, et même si elle a 16 ou 17 ans, j'ai trouvé que c'était un manque de maturité. J'ai eu du mal à trouver cela crédible, ça ne cadrait pas tellement avec le personnage à la fois fort et sérieux qu'on nous présente tout au long du roman.

⚢♥︎⚢

Si je mets une note aussi basse pour un roman qui a pourtant tant plu aux gens, c'est parce que je suis trop âgée pour ce genre d'histoire. Au début, j'ai adoré m'embarquer dans ce roman, je trouvais ça fluide et prometteur, mais par la suite je n'ai pas été particulièrement intriguée par le devenir des personnages.

Je pense que c'est en présentant des romances homosexuelles, qui ne suscitent aucun problème à qui que ce soit dans le roman, qu'on fera avancer les choses.

C'est un roman qui peut vraiment plaire aux ados, ce n'est pas une lecture aux thématiques légères (harcèlement, homosexualité, accident, etc.), pourtant on en ressort sans avoir le moral plombé.

6/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire