dimanche 17 mars 2019

21 printemps comme un million d'années, Camille Brissot

Quatrième de couv' :  Victor & Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par cœur. Elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui. Il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, se tient prêt à la rattraper si elle trébuche. 
Car Juliette, insaisissable, est toujours en mouvement. Elle vit sans penser à l’après, comme si chaque jour était le dernier.

Et vous, que feriez-vous si vous appreniez qu’il vous reste peu de temps à vivre ? Un roman solaire et bouleversant.


Mon avis : En lisant ce roman je me suis dit "mais pourquoi je ne l'ai pas acheté plus tôt ?"
C'est vrai ! pourquoi j'ai attendu 2 mois avant de l'acheter ?
Une fois en ma possession, j'ai eu très envie de le commencer de suite. C'est ce que j'ai fait vendredi en fin de journée, je ne pensais pas le finir aussi rapidement, mais force est de constater que je l'ai dévoré.

✯☀︎✯

Les chapitres sont plutôt court, le texte est écrit gros et surtout, surtout, on ressent une urgence de vivre à travers ces mots. Quand je lisais ce texte, je ne pouvais pas m'arrêter, je voulais comprendre, je voulais savoir, je voulais lire les mots qui disent le plus terrifiant.
Dans le présent, l'histoire est racontée par Victor à des jeunes filles du service oncologie d'un hôpital. Il raconte ses souvenirs de Juliette, sa meilleure amie, décédée à 21 ans d'une maladie rare.

✯☀︎✯

Ce n'est pas larmoyant, ce n'est pas tire-larmes, mais si on a un peu de coeur, on est vite ému∙e.
Je ne suis pas toujours très à l'aise avec les romans sur des malades en fin de vie. Pourtant là, ce texte m'a semblé vraiment beau, sans jamais tomber dans le pathos.
Peut-être parce que c'est raconté par Victor, quelques années après le décès de Juliette, et qu'il a eu le temps de prendre du recul sur leur relation, sur son propre deuil et son chagrin. Cette narration rend le roman intense, plein de suspense. On s'accroche aux lèvres de Victor, que va-t-il nous apprendre sur Juliette ? Cette fille, qui dès qu'elle a appris sa maladie, a décidé de vivre plus fort, plus vite, de prendre ses décisions en fonction d'elle-même et de personne d'autre. Oui, elle est égoïste, mais qui ne le serait pas en apprenant qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre ?

✯☀︎✯

Ce roman m'a fait l'effet d'une bombe, il est foudroyant et grandiose par la force de ses personnages, qui sont plein d'imperfections. Victor se laisse vampiriser par Juliette. Juliette est insupportable car si difficile à suivre dans toutes ses envies, dans son urgence de vivre. Et pourtant je les ai aimés ces deux jeunes adultes.
Je crois que leur relation amicale, sans ambiguïté, est ce qui m'a le plus plu : ils se connaissent par coeur, acceptent les défauts de l'autre, ils sont à la fois dépendants de l'autre et totalement indépendants, capable de vivre loin sans se voir durant des semaines. En fait, ils ont gardé intacte leur amitié d'enfance, chose très difficile à faire je trouve. Ils ne sont jamais tombés amoureux l'un de l'autre mais ils s'aiment, d'amitié. Et dans leur vie à chacun, cette amitié est nécessaire. Elle le devient encore plus quand ils apprennent la maladie de Juliette, dont ils refusent de voir les conséquences. Pourtant elles vont peu à peu envahir son quotidien...

✯☀︎✯

J'ai lu une critique négative sur ce livre, et bien que je comprenne pourquoi la personne n'a pas adhéré, ses arguments sont tout à fait recevables, moi j'ai été touchée et bouleversée.
Ça m'arrive si peu souvent avec les livres, alors je veux préserver mon coup de coeur, et là je peux affirmer que c'en est un. Je prendrais plaisir à relire ce livre, magnifique et puissant, solaire et tendre.

9/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire