lundi 3 septembre 2018

La chambre du pendu, Moka

Quatrième de couv' : Lord Terence Dunlevy est beau, riche, érudit et... claustromane : il éprouve un besoin maladif de vivre enfermé. Une maladie bien commode pour justifier l'égoïsme, le confort et la vanité de son existence. Aussi, le jour où son psychanalyste lui annonce qu'il est guéri, Lord Dunlevy se permet d'en douter. Mais ce même jour, l'un des vieux membres de son club lui fait cadeau de la maison dont il vient d'hériter dans le sud de la France - cette noble pratique est courante entre lords - et lui suggère d'y partir se changer les idées. Il accepte. Par défi.
Le mas de la Gasparine est une immense bâtisse en pierre de taille qui donne sur un panorama splendide : l'enfer du claustromane. Les villageois appellent la demeure « la maison du pendu », puis se taisent. Quels terribles secrets recèle le mas de la Gasparine ? Pour l'apprendre, Lord Dunlevy devra abattre quelques murs, enfoncer quelques portes pas toutes ouvertes, briser quelques résistances ainsi que la glace entre lui et une jolie provençale nommée Adrienne...


Mon avis : Je suis tombée sur ce roman il y a quelques mois en librairie, je l'ai ajouté à ma wishlist avant de l'acheter en juillet. Il fait 204 pages et je l'ai dévoré !
Moka est la soeur de Marie-Aude Murail et elle a écrit un paquet de livres pour les jeunes. Je pense d'ailleurs en avoir lu quand j'étais ado, car le CDI de mon collège en proposait.

💀➽😨

Je n'avais pas vraiment lu le résumé, du moins pas en détails et je ne savais pas à quoi m'attendre. Au final j'ai été agréablement surprise.
Au départ je pensais lire une histoire sur un homme qui aime vivre enfermé et qui a peu d'interactions  sociales. En fait, notre protagoniste, un Ecossais, qui heureusement parle 13 langues, dont le français, se voit offrir un mas en Provence. Une fois sur place, il découvre une pièce murée et sa curiosité va l'amener à rencontrer les gens du village.

💀➽😨

Le grand nombre de personnages m'a un peu perdue, surtout ceux qui ne sont plus en vie. J'aurais vraiment aimé que la maison d'édition ajoute un arbre généalogique à la fin.
Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages. L'humour du Lord ne m'a pas trop plu et le caractère d'Adrienne est un peu trop vif à mon goût.

Il faut aussi avouer que l'histoire est assez sinistre. Mais j'ai adoré ! C'est surtout l'atmosphère inquiétante qui donne sa saveur à l'histoire.
L'intrigue est originale et on a vraiment envie de savoir ce que le protagoniste découvre au fur et à mesure de son enquête.

💀➽😨

Un bon roman, dévoré en quelques heures. Une histoire un peu sombre, sur les mystères d'une famille qui ne tournait pas très rond...

7/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire