lundi 13 août 2018

En voiture, Simone ! Aurélie Valognes

Quatrième de couv' : Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !

Ce livre a été publié aux éditions Michel Lafon sous le titre Nos adorables belles-filles.


Mon avis : J'ai emprunté ce livre à mon père, parce que ma PAL personnelle n'était pas assez immense...! Parfois j'aime bien fouiller dans sa bibliothèque parce que je sais que je peux y trouver des titres "best-seller" que je n'aurai pas achetés pour moi. Donc je fouille et je découvre 2 romans d'Aurélie Valognes, autrice très à la mode ces dernières années. Ses romans sont courts et je jette mon dévolu sur celui-ci (il possède aussi Mémé dans les orties mais le résumé me plaisait moins).

🚗🚒🚗

J'aime bien les histoires de famille dans les romans, et je ne cherchais pas à lire une grande épopée familiale sur des dizaines d'années, donc ce court roman avait de bonnes chances de me plaire. Mais ça n'a pas été trop ça...

🚗🚒🚗

Les situations sont plutôt comiques, regroupez des personnes qui ne s'apprécient pas dans une même pièce et voyez ce que ça donne ! On a tous vécu des repas de famille sous tension. Ici le principal élément de tension est Jacques, un sexagénaire qui enchaîne boulette sur boulette. Mais ses belles-filles ne sont pas en reste non plus : l'une d'elle est une flemmarde qui ne lève jamais le petit doigt, l'autre est végétarienne (apparemment c'est un défaut...) et la dernière, toute nouvelle ne sait pas encore comment se placer dans cette famille, son accent du Sud moqué par Jacques. Quant aux garçons, les fils de Jacques, on a l'impression qu'ils sont exemplaires, en tout cas ils ne font pas de vagues. Voilà, le cadre est posé.

🚗🚒🚗

Dès le début de ma lecture, j'ai eu du mal à apprécier l'histoire et ces personnages qui passaient leur temps à râler, à se forcer à se voir alors qu'ils ne peuvent pas se piffrer. J'étais assez agacée.

J'ai trouvé que tout allait trop vite, que ce soit les actions comme les dialogues, on n'a pas le temps de s'imaginer une situation qu'elle est déjà finie !
Par exemple, Martine et Antoinette se rendent de Dinan en banlieue parisienne pour manger une galette des rois avec leurs petits-enfants, à peine sont-elles arrivées qu'elles se lèvent déjà pour repartir !

Aussi, au début du roman, j'ai trouvé que certains dialogues sonnaient faux, n'étaient pas très naturels mais ça s'améliore par la suite.

Le ton est comique et on est censé rire tout le temps. Bon personnellement j'ai du mal à rire avec un livre.
C'était agréable à lire, parce que très simple et fluide. Il y'a très peu de descriptions, pas de métaphores, bref rien qui demande un peu d'effort de lecture.

🚗🚒🚗

Ce que je reprocherais aussi au roman ce sont les personnages qui ne sont pas tous autant travaillés : les hommes sont tout juste esquissés, tandis que du côté des femmes, ce sont leurs défauts qui sont bien décrits... Les fameuses belles-filles restent très clichées malheureusement...
Le seul personnage qui évolue est Jacques, le grand-père. Martine, sa femme, change aussi, mais peut-être pas autant que lui, disons qu'elle change pour elle, alors que Jacques change pour faire plaisir aux autres...
Les enfants, Jules et Paul sont assez peu présents et n'ont pas vraiment d'utilité dans l'histoire.

 🚗🚒🚗

J'ai bien aimé les ressentis des belles-filles, c'était assez juste : difficile de se faire une place dans une famille qu'on n'a pas choisie, de rencontrer des gens qui sont d'autres générations avec lesquels on n'a pas grandi.
D'autres passages étaient assez touchants vers la fin, entre Jeanne et Nicolas, ainsi qu'entre Jeanne et Jacques. Dommage qu'il n'y ait pas plus de scènes de ce genre dans le roman.

🚗🚒🚗

C'est léger, ça se lit vite, ça fait son job de lecture de vacances, mais objectivement, ce n'est pas "bien écrit" et ça n'apporte rien intellectuellement : la dynamique entre les personnages est intéressante à voir mais leur psychologie n'est pas développée.
Si on prend ce roman juste pour ce qu'il est : une comédie divertissante, alors oui, on passe un bon moment.

4/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire