samedi 4 août 2018

Crains le pire, Linwood Barclay

Quatrième de couv' : Après Cette nuit là, Les Voisins d’à côté et Ne la quitte pas des yeux, Linwood Barclay confirme son talent à la mesure d’un Harlan Coben. Un thriller machiavélique où quand un père divorcé part sur les traces de sa fille adolescente disparue et se découvre une vie entière bâtie sur des mensonges…

Votre fille avait promis d’être à l’heure pour le dîner.
Elle ne rentre pas.

L’attente.
La peur qui monte.

Coups de fil : son travail, sa meilleure amie, les urgences. Personne ne sait rien.

Et si elle avait menti ?
Et si elle n’était pas celle que vous croyez ?
Et si toute votre vie était en train d’exploser ?

Aux confins de toutes nos angoisses…
Linwood Barclay, créateur de frissons.


Mon avis : Ce roman fait partie des plus anciens de ma PAL. Pour tout vous dire, je ne suis pas sûre que ce soit moi qui l'aie acheté à l'époque. Il était sorti en avant-première à France Loisirs, et j'imagine que ma mère ou moi l'avions acheté, parce qu'on devait faire un achat trimestriel. Chez Belfond, il est sorti en février 2012, donc j'ai dû l'acheter en 2011 ou début 2012.
L'avantage c'est que c'est un hardback, et du coup c'est hyper pratique pour le lire posé sur le lit ou le bureau, au moins il s'ouvre à fond et on ne perd pas sa page (ok c'est un détail).

◼︎☐▪︎

L'histoire est celle d'un père, Tim Blake, dont la fille, Sydney (16 ans) a disparu sans laisser de traces, quelques heures après une petite dispute entre elle et son père. A l'hôtel où elle était censée travailler durant l'été, personne ne semble la connaître.
C'est Tim que nous allons suivre durant toute l'affaire. La police est présente, mais si au début elle semble s'investir pour retrouver Sydney, c'est finalement Tim qui en fait le plus pour démêler cette histoire.

◼︎☐▪︎

Je ne m'attendais pas à grand chose. Du coup j'ai été agréablement surprise par cette histoire, même si l'auteur y met parfois des gros moyens dignes des films d'action. Cependant le rythme est très soutenu et il est difficile de lâcher le roman. Il y a beaucoup de rebondissements, j'aurais presque aimé un peu plus d'introspection parce qu'à un moment il se passe tellement de choses, que l'on ne suit plus l'enquête concernant la recherche de Sydney.

◼︎☐▪︎

Tim n'est pas désagréable à suivre, vendeur dans une concession, il est divorcé et s'occupe de sa fille une partie du temps. A partir du moment où elle disparait, il s'investit à fond dans la recherche, inquiet mais sachant prendre sur lui, il ne craque pas toutes les 5 minutes malgré le déferlement de merdes qui lui tombent dessus.
Il est plus ou moins aidé par son ex-femme, et le nouveau compagnon de celle-ci, Bob.
J'ai bien aimé voir la dynamique entre ces 3 personnages, c'est très réaliste, il y a de la frustration, de la jalousie, et puis peu à peu, chacun devient plus compréhensif et alors à partir de là, il peut y avoir de l'entraide.
Les autres personnages sont bien construits. Certains peuvent paraître clichés, mais dans l'ensemble je les trouve assez réussis.

◼︎☐▪︎

J'ai bien aimé l'intrigue que proposait l'auteur, avec une thématique que je n'avais encore jamais lue dans un roman.

La fin est pas mal, plutôt crédible, mais je trouve que les explications sont données de façon trop précipitée pour qu'on ait le temps de les intégrer et de les digérer.
Le roman propose une fin ouverte, et j'aurais aimé en savoir plus, notamment sur les chances de survie de certains et sur la façon dont la police va s'occuper de tout ça. Un petit épilogue aurait été le bienvenu.

◼︎☐▪︎

Un roman palpitant, plein de suspense, mais une fin un peu trop rapide. Dans le style polar c'est efficace, on va droit au but, malgré un démarrage qui me laissait dubitative (quelles directions comptait prendre l'auteur ?). Un bon roman à dévorer.

7/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire