mercredi 22 août 2018

Comment tomber amoureux... sans tomber, Susie Morgenstern

Quatrième de couv' : Annabelle a décidé que son coeur était hors-service et sous les ordres exclusifs de son cerveau. En terminale S, rien n'existe en dehors de son travail. Et pas question pour elle de se limiter à l'obtention du bac, il faut qu'elle soit la meilleure.

Les garçons ? De simples copains. Et ce n'est pas Samuel, le fils de l'ambassadeur des États-Unis parachuté dans sa classe, qui y changera quelque chose. Annabelle est d'accord pour consacrer deux heures par jour à parler français avec lui, à condition qu'il ne la ralentisse pas dans sa course vers l'excellence.

Annabelle est ambitieuse et passionnée comme les autres femmes de la famille. Sa mère, Lulu, est obsédée par ses recherches universitaires. Sa grand-mère, Marguerite, ne lâchera pas ses fourneaux avant d'obtenir sa deuxième étoile. Elles risquent toutes trois de tomber de haut, de très haut. De tomber... amoureuses !


Mon avis : J'ai acheté ce livre en Janvier 2018, mais je l'avais mis dans ma wishlist au moment où je travaillais encore en librairie, donc ça doit remonter à l'automne 2016 ou l'hiver 2017. A cette époque-là, je regardais souvent le site des éditions Ecole des Loisirs pour lister et commander ceux qui me plaisaient pour la librairie. Mais mon contrat s'est fini et je n'avais pas eu le temps de lire ce roman de Susie Morgenstern.
Du coup quand je l'ai vu en médium poche, je l'ai acheté. Et je ne sais pas pourquoi je n'avais pas envie de le lire jusqu'à présent.

💛💚💜

J'ai d'abord été surprise par la forme : les chapitres sont très très courts, ils ne font que 2 à 5 pages. Ça facilite grandement la lecture, et ça permet aussi à l'autrice de faire des ellipses.
On suit l'année de terminale d'Annabelle et sa vie de famille. Mais la thématique principale de ce roman est l'amour, sous toutes ces formes. C'est donc un roman agréable à lire, bien que l'intrigue ne soit pas très développée.

💛💚💜

Il y a beaucoup de personnages : Annabelle, 17 ans, en terminale, son frère Anatole, 14 ans, en 3è, leurs parents Lulu et Léonard. Mais aussi leurs grands-parents paternels et leur grand-mère maternelle Marguerite. Sans oublier leur tante Aimée.
Très vite, Annabelle fait la rencontre de Samuel, un jeune Américain dont le père, Sydney, est diplomate, tout comme le grand-père, Charles.
Tous ces personnages vont se croiser, leurs histoires s'imbriquer autour du thème de l'amour.

💛💚💜

Le problème c'est que TOUS tombent amoureux les uns des autres et ça manque de crédibilité. L'autrice a voulu en faire trop, toutes les générations se rassemblent autour des histoires d'amour. Un peu comme dans un film du genre Love Actually, sauf que là, on évolue en vase clos et ça devient bizarre (imaginez votre grand-mère en couple avec le grand-père de votre mec...). De plus, tout est facile. Il n'y a aucun obstacle dans ces relations amoureuses !

💛💚💜

Les personnages ne sont pas très attachants et ont vraiment des marottes, comme Anatole qui est obsédé par la nourriture, ou Annabelle qui chouine par crainte de ne pas avoir son bac alors qu'elle n'a fait que travailler toute l'année. C'est très répétitif et pas marrant.

💛💚💜

Je trouve que l'histoire est un peu longuette au départ. La première moitié du livre est consacrée aux 2 premiers mois de l'année scolaire alors que la seconde moitié va beaucoup plus vite. Ce n'est pas très équilibré.

💛💚💜

2 phrases aussi m'ont fait tiquer : à un moment Annabelle a une cicatrice à cause de l'appendicite, l'autrice écrit qu'elle ne pourra pas exposer son corps en bikini. Pas très body positive tout ça...

L'autre truc qui m'a déplu c'est cette phrase : "{...} offrir un nounours ou une poupée à l'enfant qui est en elle ou un grand pénis en caoutchouc pour l'adulte"
Je n'ai pas trouvé ça très approprié dans un livre destiné aux ados. Ce n'est pas qu'on ne doit pas en parler, mais en fait ça sortait tellement de nulle part, et c'était associé à la grossesse et à l'enfant qu'elle porte. Vous imaginer l'image qui s'impose à l'esprit ?

Et dans l'ensemble, ce qui me fait le plus tiquer c'est qu'il faille une histoire d'amour pour s'épanouir, s'accomplir. Chacune des femmes a sa propre réussite personnelle ou son ambition, mais elle est contrainte soit aux corvées ménagères et ne les délègue pas aux hommes, soit son bonheur passe par une relation hétérosexuelle et extrêmement normalisée. Bref, le message n'est pas franchement XXIè siècle.

💛💚💜

Ma note n'est pas très élevée, parce que je n'ai pas été vraiment emballée par cette histoire qui est pleine d'optimisme (trop à mon sens car peu d'obstacles).
C'était bien mais sans plus, on reste un peu trop en surface et à mon avis il y a trop de personnages, qui finissent pas n'être que des clichés.
Avec ce livre, on a plus une présentation de diverses formes d'amour que quelque chose d'approfondi sur le sujet et c'est dommage.

5/10

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire