dimanche 17 juin 2018

Mates, Dates & Mad Mistakes, by Cathy Hopkins

Quatrième de couv' : Izzie is restless, and eager to be treated like an adult. So she decides it's time to make some changes. But the new Izzie comes with new problems. First there is Josh Harper - an older, cute, but wild boy. Then there is her mother, who is opposed to every part of the "new Izzie". And then there is a night at Nesta's house, when Izzie decides to make cocktails...

In the process, Izzie learns a great deal about herself and what it means to be grown up - but not before she's upset just about everyone along the way. 


Mon avis : Le mois dernier je lisais le 5è tome des aventures de Lucy, Nesta, TJ et Izzie. Ce mois-ci, place au 6è tome qui se focalise sur Izzie/Lizzie.
Là on arrive au 2 tomes (le 6 et le 7) que j'ai le moins lu, car quand ils ont été publiés en français par Pocket Junior, j'avais déjà 17 ans et donc j'étais déjà plus âgée que les protagonistes.

Dans ce tome, Lizzie veut changer. Elle, d'habitude si sereine et posée, décide de tester de nouvelles choses. Lors d'une soirée chez Nesta, elle va se lancer dans la confection de cocktails. Tandis que ses copines se montrent plus sages, Lizzie boit plus que de raison. Après cela, souffrant d'une gigantesque gueule de bois, elle est punie et forcée à rester chez elle. Mais comment faire pour revoir le mystérieux garçon qui lui a tapé dans l'oeil au parc ?!

Je regrette un peu que ce tome ne se déroule que sur quelques jours (1 ou 2 semaines à tout casser) et qu'il n'implique pas un peu plus toute la bande de copines. L'histoire est très centrée sur Lizzie et sur ses découvertes (l'alcool, les joints, le piercing, la confrontation permanente avec sa mère, etc.)

Aussi, je trouve ça assez surprenant que des garçons comme Ben et Tony soient si conscients du fait qu'on ne laisse pas une fille rentrer seule chez elle le soir. Je ne sais pas si c'est typiquement britannique, si on explique ça aux garçons de cet âge-là, mais j'ai rarement connu des mecs qui savaient (surtout dès l'âge de 15 ans) qu'il est préférable de raccompagner une fille jusqu'à chez elle. Après, je vivais à la campagne et je ne sortais pas beaucoup donc j'imagine que si j'avais vécu en ville, les choses auraient été différentes.

J'ai bien aimé avoir le point de vue d'Angus, le beau-père de Lizzie, qui lui rappelle qu'être parent ce n'est pas si simple, il n'y a pas de mode d'emploi, et sa mère fait son possible pour la protéger. Elle ne lui veut pas de mal, mais elle préfère lui éviter certaines mauvaises expériences.

Dans ce tome, à la fin des chapitres on trouve soit des chansons de Lizzie, soit des petits mots ou des petits rappels pour les copines.

7/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire