mercredi 6 juin 2018

Kamila, Cmax

Quatrième de couv' : (aucune donc résumé de Livraddict) Kamila est une jeune maghrébine éprise d'un jeune chanteur rock bohème... Leur idylle sera bientôt tragiquement interrompue. Entre flashbacks et désillusion, l'auteur nous offre une poignante chronique sur le deuil.


Mon avis : Je me répète, mais bon... j'ai acheté cette BD sur Vente-Privée, tout simplement parce que j'en avais entendu parler il y a trèèèès longtemps. Cmax faisait partie des dessinateurs qui avait un blog BD dès 2005 voire avant. Quand j'ai commencé à aller sur internet, j'ai tout de suite été attirée par les blogs BD (sujet de mon mémoire en 2012-2013 d'ailleurs). J'avais une liste de favoris longue comme le bras que je consultais quotidiennement. A l'époque, ils postaient tous hyper régulièrement et j'adorais ça. Certains ont été publiés. D'autres pas. 

Je pense que des dernières BD que j'ai pu acheter sur Vente-Privée, celle-ci est sûrement ma préférée. Tant au niveau des dessins, que du découpage, ou encore de l'histoire, sombre et classique, mais aussi touchante. 

Alex et Kamila sont en couple, lui est musicien, elle assistante sociale. Un soir, tandis qu'Alex donne un concert, Kamila se fait agresser dans le métro. Elle décède et Alex, seul, doit continuer à vivre. Grâce à des flashbacks, on découvre que les deux amants s'aimaient beaucoup, commençaient à avoir des projets de vie à deux, bien qu'Alex soit assez anticonformiste et peu enclin à fonder une famille. Je n'aime pas tellement ce genre de personnage qui se donne un véritable style pour marquer son opposition au reste du monde (on peut très bien être anticonformiste sans avoir le total look du mec qui passe son temps en technival). Cependant je le trouve très touchant dans son deuil. J'aime sa façon de rejeter ce qui l'entoure, même ses amis, pour prendre le temps de faire son deuil. Je trouve ça très réaliste, est-ce autobiographique ? 

Cette BD aborde des thèmes comme le racisme : Kamila subit celui d'un sale type dans le métro, tandis qu'Alex subit celui du frère de Kamila. Mais la thématique principale est le deuil. Alex s'enfonce progressivement. Il se coupe du monde, a du mal à exprimer son désespoir. 

Le dessin est superbe et plus particulièrement les encres. Cmax a clairement du talent pour dessiner des corps fins. J'ai adoré la planche d'encres représentant peu à peu des visages de gens, d'abord un peu flous, on les découvre avec plus de précisions dans la vignette suivante. Les couleurs sont aussi bien choisies, on n'est pas dans une histoire gaie et les tons utilisés suggèrent véritablement la tristesse et la douleur. 

Une très bonne BD sur un sujet assez triste. Les dessins m'ont beaucoup plu et le découpage est très bien fait. Beaucoup de potentiel pour cette BD qui date de 2007 (j'espère vraiment que l'auteur a fait d'autres BD). 

8/10 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire