jeudi 2 mars 2017

Lucy in the sky, de Pete Fromm

Quatrième de couv' : Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l’âge adulte. Prise entre l’urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l’amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n’est pas aussi solide qu’elle le croyait.
Armée d’une bonne dose de culot, elle s’apprête à sortir pour toujours de l’enfance. Quitte à remettre en question l’équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes les couleurs à ceux qui l’aiment.

Mon avis : Ce roman m'a fait de l'oeil dès sa sortie en poche chez Gallmeister. Je n'ai pas résisté très longtemps, la couverture était belle et la thématique de l'adolescence féminine est quelque chose qui m'attire systématiquement en littérature. En plus j'aime assez la littérature contemporaine américaine, donc je me suis procurée ce roman et je l'ai commencé dans la foulée.

J'ai bien aimé, même si j'ai eu du mal à m'attacher à Lucy, car elle a un fort caractère, auquel je n'ai pas su m'identifier. J'ai tout de même apprécié ce personnage, que l'on découvre à l'âge de 14 ans, quand la demoiselle joue encore avec son meilleur ami Kenny sur une aire de jeux.
On réalise peu à peu que la vie de Lucy est plus dramatique qu'on pourrait le penser. Si au lycée, ça va à peu près, à la maison ce n'est pas trop ça. Le père de Lucy est bûcheron et part très souvent, des mois entiers. Elle et sa mère ne savent jamais quand il va revenir. Homme colérique et jaloux, il fait régner une terreur sourde, même quand il n'est pas là. Lucy veille au grain, car elle admire inconditionnellement cet homme qui ne l'a pourtant que peu élevée.
Et il y a Lainee, la mère de Lucy, encore jeune, très belle, qui fait tourner les têtes. Quand celle-ci en a marre d'attendre ce mari absent, elle décide de rencontrer d'autres hommes, mais Lucy va lui en tenir rigueur, peut-être plus pour éviter les conflits violents avec un père qui peut réapparaitre du jour au lendemain, que par réelle conviction morale.
Nous suivons Lucy sur 1 an, presque 2. La jeune fille au crâne rasé, grandit, change, attire les regards des garçons. Elle va ainsi découvrir qu'il n'est pas évident de faire des choix entre deux prétendants, qu'il est parfois difficile d'avouer la vérité. Dans ce roman, la sexualité n'est pas un problème pour l'adolescente, elle est au courant de toutes les problématiques liées au sexe, on nous parle donc de pilule contraceptive, de capote, de pilule du lendemain, de consentement, bref on suit une jeune fille très éclairée sur le sujet et c'est bien que ce soit abordé avec naturel et simplicité !

La fin n'est plus tout à fait dans le même ton, cependant elle me paraît assez intéressante. Le sacrifice initial : celui d'enfanter, est difficile à assumer, alors quand l'occasion se présente, peut-on réaliser ses rêves ? Peut-on laisser derrière soi son enfant devenu presque adulte ?

Je trouve que c'est un bon roman sur l'adolescence. On n'est pas du tout dans le cliché, c'est une héroïne qui a du cran, de la répartie, du recul.
L'écriture est superbement maîtrisée, la traduction est très bonne.
Je n'ai pas trouvé tant de longueurs pourtant il s'agit simplement d'un portrait d'ado.
Il n'y a pas tant de rebondissements que ça pourtant je ne me suis pas ennuyée.
C'est un très bon roman, qui saura vous emporter dans la vie de Lucy, cette jeune fille pleine de ressources.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire