dimanche 22 janvier 2017

Ces rêves étranges qui traversent mes nuits, de Stéphanie Leclerc

Quatrième de couv' : Qu’est-ce qu’on va faire de toi ?
Cette question, tout le monde se la pose à propos de Robin.Il vient d’être exclu du collège. Sa mère ne veut plus s’occuper de lui. Son père, pris entre son travail à l’imprimerie et sa nouvelle histoire d’amour, n’a pas beaucoup de temps à lui consacrer. Robin doit attendre le mois de septembre maintenant pour envisager une formation. Et c’est loin, septembre.D’ici la prochaine rentrée, Robin doit trouver à s’occuper. Il va souvent au cinéma, trouve des petites combines pour se faire un peu d’argent de poche et pouvoir manger au Bosphore, le kebab du coin.C’est là qu’il remarque une fille mystérieuse, aux yeux verts, qui enflamme son imagination. Mais il est peut-être en train de se faire des films…


Mon avis : J'ai encore une fois adoré ce livre publié à L'Ecole des Loisirs. On est très clairement devant un degré de fanatisme assez élevé de ma part pour cette maison d'édition qui publie ce qu'il y a de mieux pour les ados. 

Robin est un ado banal et ça fait un bien fou ! 
Il s'est fait exclure du collège à quelques mois de la fin. Ses parents sont séparés, sa mère l'a élevé seule jusque là, mais devant ce nouvel événement, elle abandonne et décide de refiler le bébé à son ex-compagnon en envoyant Robin chez son père avec qui il n'a que peu de liens. 
Son père est souvent absent entre son travail à l'imprimerie et sa compagne, chez qui il passe ses soirées. L'appartement est un studio minuscule où Robin tourne en rond. Il sort et se découvre un intérêt pour les salles de cinéma de son quartier qu'il va fréquenter avec assiduité. Mais très vite le manque d'argent se fait sentir, il faut bien pouvoir payer le kebab du midi et les séances de cinéma. Robin se voit lié à une combine malhonnête mais des moins risquées. 
Son père ignore tout de lui et de son quotidien, de ses envies. Il lui impose le choix de son avenir : travailler comme lui dans une imprimerie. Il accepte avec résignation ce choix. 
Robin va rencontrer Guilaine, la compagne de son père et son jeune fils, "Jujube" un personnage que j'ai trouvé un peu trop excentrique pour un enfant de 9 ans. Il va s'attacher à eux, va prendre en assurance, se découvrir, tolérer autrui. Etrangement, plutôt que mieux connaître son père, Robin va apprendre à connaître des personnages qui vont le tirer vers le haut. En dehors de Guilaine et Jujube, il va faire la rencontre de jeunes de 17-18 ans, passionnés de cinéma, qui l'aideront à trouver sa voie. 

L'auteure parvient à nous rappeler que le choix d'un avenir est difficile à déterminer quand on a 15 ans. Avec lenteur et patience, sans jamais s'ennuyer, nous suivons Robin dans son quotidien, ses nouveaux choix pour faire de lui-même une meilleure personne. Il mûrit, ça ne se fait pas du jour au lendemain, et son évolution est très bien amenée. 

Le discours de sa mère sur la tristesse est touchant et réaliste. Je n'ai pourtant pas ressenti beaucoup d'empathie pour cette femme qui abandonne son enfant et attend de lui qu'il ne la contacte que le jour où il sera heureux. J'ai trouvé cette attitude égoïste. Tout comme le père de Robin, qui a de soudains accès de colère et ne s'excuse jamais, ne protège jamais son fils. Ce sont des personnages dont on ne sait pas grand chose, sinon qu'ils sont malheureux dans leur vie, en grande partie à cause de leur travail. On se pose alors la question de l'utilité d'un travail qui ne nous convient pas et nous rend malheureux, question de société très intéressante ! 

Malgré cet environnement familial, Robin s'en sort. Pas à pas. Sans précipitation. Tout doucement. On sait qu'il va galérer. Mais il surmontera toujours les épreuves, car il a trouvé un entourage encourageant et qui l'aidera à s'élever. Robin est un peu comme un chat, il retombe toujours sur ses pattes.

Encore une fois, c'est une très bonne lecture qui met en lumière les difficultés de l'adolescence, sans tomber dans le mélodramatique. J'ai beaucoup aimé Robin, je me suis attachée à lui, et il est le genre de personnage à qui je ne peux souhaiter que de belles choses. C'est aussi un roman plein de bienveillance et encourageant.  


La fiche du livre sur le site de l'éditeur 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire