vendredi 19 février 2016

L'élixir d'amour, d'Eric-Emmanuel Schmitt

Quatrième de couv' : L'amour relève-t-il d'un processus chimique ou d'un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l'élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d'aimer ?
Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi : provoquer l'amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? En fin observateur des caprices du coeur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

Mon avis : C'est un court roman épistolaire qui se lit en une heure. J'ai beaucoup moins aimé que Le Poison d'Amour. Ici, on assiste à un échange de lettres ou de mails (?) entre Louise et Adam. Ils ont été en couple durant 4 ans, puis Louise a quitté Adam qui passait son temps à aller voir ailleurs.
Adam souhaite échanger avec Louise et lui propose son amitié. Si Louise est au départ sur la réserve, elle finit par se laisser aller et correspond avec Adam à propos de l'amour.
La fin m'a déplu. J'y vois une manipulation qui serait carrément une forme de trahison. J'émets beaucoup de réserve quant à ce roman qui m'a mise mal à l'aise. Les deux personnages sont assez détestables et malsains dans leurs interactions avec autrui. Ils sont plutôt prétentieux, bien trop sûr d'eux et leurs propos sur l'amour ne m'ont pas convaincue. Je les ai trouvés trop littéraires, pas assez réalistes, sans nuances. C'est dommage que ces personnages n'aient pas été plus construits, plus étoffés. C'est pareil pour l'histoire, il n'y a pas grand chose à en dire, et il ne se passe pas grand chose non plus dans leur vie personnelle qui leur permette de s'épancher.

Vite lu, vite oublié.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire