samedi 9 mai 2015

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson

Quatrième de couv' : Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ?
Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja...

Mon avis : Mille ans après tout le monde j'ai enfin mis le nez dans ce roman (en vrai j'ai 3 ans de retard il est sorti chez Pocket en 2012). J'ai été assez surprise, parce que je ne m'attendais pas à ça. Je pensais que ça allait être chiant comme la mort, mais pas du tout.

On alterne les époques : le présent où le vieux, Allan, s'est échappé de sa maison de retraite et va vivre une folle aventure au fil des rencontres, et le passé, où nous sont contés tous les exploits d'Allan au cours de sa vie. On traverse ainsi le XXè siècle et on parcourt le monde en suivant les aventures d'Allan. J'ai trouvé ça super, parce que toutes les situations dans lesquelles il tombe sont loufoques, amusantes, mais finalement crédibles. En fait, c'est même ça que j'ai préféré.
Pourtant au début, l'intrigue de la fuite et puis la poursuite par les malfrats du gang Never Again me plaisait bien, et puis au cours du roman, peut-être parce que je ne m'attachais pas aux autres personnages, peut-être parce que je les trouvais trop gentillets les uns envers les autres, je me suis mise à préférer les parties sur l'histoire personnelle d'Allan (qui donc, mêle la grande Histoire et sa vie).
Le style n'est pas trop désagréable, bien que parfois un peu lourd. En plus les noms suédois, j'y arrive pas... Mais bon comme l'histoire est sympa, la construction des chapitres aussi, et l'humour très présent, on va dire que ça ne nuit pas au roman.

En somme, un roman rocambolesque, divertissant, avec une (grosse) pointe d'Histoire, ce qui n'est pas pour me déplaire. Allan a mené une telle vie, c'est une façon totalement unique de voir le monde !

La fiche du livre sur le site de l'éditeur


Aucun commentaire:

Publier un commentaire