dimanche 27 avril 2014

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne, d'Antoine Paje

Quatrième de couv' : Certaines rencontres peuvent-elles changer le cours d'une existence ? Assurément. Une extraordinaire leçon de vie attend Paul Lamarche, Paul qui pense que réussir sa vie, se résume à... réussir.
Un Noir américain à la carrure d'athlète rencontré en prison et un puissant homme d'affaires japonais qui parle de cerisiers et de poussières, d'autres encore, lui permettront enfin de comprendre que l'on ne réussit que lorsque l'on se met debout. Paul admettra enfin que les peurs ont mené sa vie jusque-là. On ne peut marcher que lorsqu'on dépasse les craintes qui nous entravent tous et nous empoisonnent. La vie est au bout du chemin.
Un roman tour à tour parabole moderne de la découverte de soi, récit d'une amitié profonde et histoire d'amour incandescente.

Mon opinion : Pour être honnête j'ai acheté ce livre pour sa couverture. Mais vu la petitesse du livre ça valait le coup de le lire. Et quel livre ! Je dirais que c'est dans la même veine que les livres de développement personnel, mais avec une histoire, une fiction dans laquelle on plonge. L'idée de ce livre c'est de nous faire prendre conscience qu'on vit souvent des peurs irraisonnées, des fausses peurs. Et qu'il faut apprendre à les vaincre, pour commencer à vivre, sans crainte. J'ai trouvé ce livre très enrichissant et j'ai pris mon temps pour le lire, parce que chaque mot, chaque paragraphe a son importance. Il est tout petit, mais vraiment riche de conseil, de révélations.
Je pense que c'est le genre de livre qu'il faut relire tout au long de sa vie.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire