lundi 21 avril 2014

à l'été qui commence, de Silvia Soler

Quatrième de couv' : « La mer est calme. Roser et Elvira se laissent bercer un moment. Dans l'eau, les bébés ne pèsent plus rien. Elles se sentent légères malgré leur grossesse.
- Ils iront ensemble au jardin d'enfants, à l'école et au lycée. Tu imagines ?
- Si c'est deux filles, elles seront très amies...
-  Si c'est des garçons aussi, ils joueront dans la même équipe !
- Et si c'est un garçon et une fille ?
- Si c'est un garçon et une fille, ils seront amoureux, non ? »

« À l'été qui commence ! », c'est le toast que portent, le jour de la Saint-Jean, les familles Reig et Balart. En 1961, Roser et Elvira, enceintes, rêvent que leurs enfants s'aimeront et, à leur tour, célébreront chaque année l'amitié et l'été. Avant même leur naissance, Júlia et Andreu ont donc un avenir tout tracé. Ils refusent pourtant ce destin inventé par leurs mères.
Des années plus tard, ils se retrouvent. Le toast à l'amitié et à l'été retentit de nouveau le soir de la Saint-Jean. Et le voeu de Roser et d'Elvira n'est pas oublié.

Une chronique tendre et débordante de joie sur la famille, les petits détails de la vie, et les traditions qui maintiennent les liens vivants entre les gens, envers et contre tout.

Mon opinion : Un bon livre pour se détendre. C'est vraiment un livre sur la famille, l'amitié, les traditions auxquelles on est habitué. C'est une lecture facile, parfois un peu lente, mais on survole presque toute la vie de de Júlia et Andreu, une vie faite de drames (mais point trop n'en faut !), de bons moments, de quelques réflexions sur la vie. Et puis c'est un livre qui fait penser aux vacances, peu de scènes se déroulent en dehors de l'été, de plus leur village est en bord de mer, donc on a un peu l'impression que c'est un livre destiné à être lu en été. Le style n'est pas exceptionnel mais ça se laisse lire.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire