dimanche 23 mars 2014

Quatre soeurs, tome 2 : Hortense, de Malika Ferdjoukh

Quatrième de couv' : Hortense, sur SA falaise, tient SON journal intime.
Elle y raconte combien c'est dur d'être 1 sur 5, une parmi la multitude, surtout quand cette multitude est composée de :
- Charlie qui veut tout réparer à la Vill'Hervé et regarder à la dépense au lieu d'épouser Basile le docteur, de vivre à ses crochets et de fêter Noël au foie gras.
- Geneviève qui ment alors qu'elle ne ment jamais.
- Bettina qui est odieuse avec les êtres les plus sensibles de l'univers, à savoir : elle, Hortense, et Merlin Gillespie, le livreur magicien de Nanouk Surgelés, très, très laid à l'extérieur, mais si, si beau à l'intérieur.
- Et Enid qui a des conversations à bâtons rompus avec son ami Gnome de la Chasse d'eau.
Hortense se demande ce qu'elle va devenir. Architecte de monuments éternels ? Zuleika Lester, du feuilleton Cooper Lane ? Chirurgienne de maladies incurables ? Et si c'était comédienne ? Une idée folle, complètement Saint-Pierre-et-Miquelon, comme dirait Muguette, la locataire malade de la maison voisine.
Hortense sait que, pour devenir comédienne, il faut une présence, une voix, de la mémoire, mais surtout de l'entraînement. Alors elle referme SON journal, elle quitte SA falaise, et elle fonce.

Mon opinion : J'ai adoré le premier tome et bien sûr, j'ai adoré le second. Celui-ci aussi je l'avais lu étant plus jeune. Avec quelques souvenirs, notamment celui de Merlin, le garçon gentil mais super laid, amoureux de Bettina. D'ailleurs ce tome intitulé Hortense, fait néanmoins plus référence à Bettina. Je me dis que c'est peut-être à cause du découpage fait par l'éditeur. J'imagine que l'auteure a tout écrit d'une traite et pour que ce soit plus vendeur, plus accrocheur, l'éditeur en a fait 4 tomes. 
Donc, nous revoilà avec la famille Verdelaine, toujours à la Vill'Hervé, entourée de Basile, des deux chats, de Tante Lucrèce mais aussi de Muguette et de son infirmière vivant dans la maison à côté. 
On apprend dans ce tome la force de Muguette qui a une leucémie et qui tient énormément à la vie. 
On apprend le courage grâce à Hortense qui réussit à vaincre son trac pour monter sur scène et jouer le premier rôle d'une pièce de théâtre. 
Et puis avec Bettina on apprend que ce n'est pas le physique qui fait tout en amour, mais aussi la personnalité, la douceur, la gentillesse, l'affection que l'autre nous porte. 

Bref, un très bon livre et je suis impatiente de lire le prochain tome. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire