dimanche 2 mars 2014

Quatre soeurs, Enid (tome 1), de Malika Ferdjoukh

Quatrième de couv' : Enid doit faire dix-sept pas de l'abribus jusqu'à l'impasse de l'Atlantique qui mène à sa maison, la Vill'Hervé. Un de moins que l'automne dernier. La preuve que ses jambes allongent, donc qu'elle a grandi.
N'empêche qu'elle est toujours la plus petite des cinq soeurs Verdelaine. Personne ne la croit quand elle dit qu'elle a entendu un fantôme hurler dans le parc et faire de la musique. Ni Charlie, trop occupé à réparer Madame Chaudière pour l'hiver et à arrêter de fumer pour faire des économies. Ni Bettina et ses copines Denise et Béhotéguy, dites DBB (la Division Bête et Bouchée), concentrées sur leur nombril. Ni Geneviève, mobilisée par son propre secret très difficile à préserver. Ni Hortense, plongée dans la rédaction de son journal intime. Ni Tante Lucrèce qui n'écoute qu'Engelbert Humperdinck, son crooner préféré. Ses parents la croiraient peut-être, mais ils sont morts depuis dix-neuf mois et vingt-deux jours. Swift, sa chauve-souris, l'écouterait sûrement, mais elle a disparu dans la tempête, la nuit où le vieux sycomore du parc s'est mis à faire le poirier au fond du puits.
Il faut qu'Enid se résigne : "Convaincre les grands, c'est comme vouloir qu'un chewing-gum mâchouillé une heure conserve son goût du début."

Mon opinion : Dévoré ! Je dois dire que j'avais déjà lu ce livre y'a des années quand j'étais encore au collège et déjà là, j'avais beaucoup aimé. C'est un peu loufoque mais plausible. C'est bien écrit. Même si chaque tome est consacré à une des 5 soeurs (oui elles sont 5 et pas 4), on les suit toutes dans leur vie à la Vill'Hervé. On aurait presque même envie de vivre avec elles !

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire