dimanche 23 février 2014

Ne t'inquiète pas pour moi, d'Alice Kuipers

Quatrième de couv' : Par le biais de Post-it sur le frigo, ce livre est constitué de la correspondance vivante, enjouée, parfois coléreuse entre une mère et sa fille adolescente. Des petits tracas du quotidien aux doutes et souffrances de l’adolescente, c’est un instantané de la vie. Jusqu’au jour où la mère découvre qu’elle est gravement malade…
« Alice Kuipers sait capter l’angoisse qui entoure les drames, et nous transmet l’importance de vivre sa vie pleinement. […] Elle nous rappelle avec force et émotion l’importance de ceux qu’on aime, même lorsqu’on traverse des périodes difficiles semées d’épreuves à surmonter. »  Publishers Weekly
« Comment autant de sentiments, d’émotions peuvent-ils tenir en si peu de mots ? Ceux de la vie quotidienne entre mère et fille. Ces humbles mots pour dire au fil des jours la maladie, la peur, le réconfort. Quel beau livre ! » Inter CDI
« Très original et émouvant. » Joanne Harris, auteur du best-seller Chocolat.


Mon avis : Nul. NUL, NUL, NUL. Non seulement c'est volontairement larmoyant, mais c'est aussi une apologie de l'individualisme, de l'indifférence et de l'égoïsme à travers une famille américaine.
L'histoire est celle d'une mère et sa fille qui vivent sous le même toit mais ne se croisent jamais, donc elle s'écrivent des petits mots qu'elles se laissent sur le frigo. Cette mauvaise habitude se poursuit quand la mère apprend qu'elle a un cancer du sein. Et bien sûr plutôt que de réussir à se parler en vrai, elles se laissent des messages plus ou moins importants via ce système.
La fille est d'un égoïsme pur et dur. Elle passe son temps avec ses amies, son mec ou encore elle se réfugie chez son père quand elle s'engueule avec sa mère, au lieu de communiquer avec elle en vrai, ou encore de l'accompagner à l'hôpital (à chaque fois elle rate de peu le moment où sa mère y va).
La mère n'est pas mieux : elle passe son temps au travail : elle est médecin ou infirmière, bref, dans cette branche-là, et s'occupe à peine de sa fille qui a 15 ans qui doit faire toutes les tâches ménagères (alors oui, aider quand on a 15 ans c'est normal, mais remplacer un adulte pour ça, non). Pour moi ces deux personnages sont détestables.
Le livre est écrit de manière à faire pleurer dans les chaumières. Ça envoie une très mauvaise image de ce qu'on peut faire quand une famille est bouleversée par la maladie.

Il est hors de question que je vende ce livre aux clients.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire