mercredi 27 novembre 2013

Les yeux jaunes des crocodiles, de Katherine Pancol

Quatrième de couv' : Ce roman se passe à Paris.
Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l'histoire d'un mensonge.
Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c'est la vie.

Mon avis : C'est une lecture distrayante. On s'attache à peu près à tous les personnages, même si il sont détestables. C'est un livre où on voit une palette de personnalités très différentes mais assez représentatives de la société actuelle, bien que fort caricaturales.
Attendez-vous à ce que l'argent soit une valeur fondamentale dans ce livre. Au point que ça en devient presque gerbant... Car oui, presque tous les personnages ont vocation à s'en mettre plein les poches, d'une manière plus ou moins orthodoxe.
Heureusement l'héroïne de ce roman, Joséphine, réussit à changer, et pourtant on partait de loin ! Elle est la cruche incarnée !
Les autres en revanche gardent leur caractère tel quel. Soit. J'attends de voir avec les deux tomes suivants si certains personnages sont approfondis (notamment Philippe ou Hortense).
Concernant l'histoire, peu de rebondissements. On s'attend un peu à tout.
L'histoire de Shirley m'a paru tellement débile dans le genre "oh mon Dieu, j'ai un secret trop mystérieux et dangereux", alors que non pas du tout. Donc beaucoup de bruit pour rien.
L'histoire entre Chef et Josiane m'a amusée. Mais heureusement que le roman n'est pas centré uniquement sur eux parce que leur façon de parler me lasserait très vite je pense...
Quant à Antoine et Mylène, belle façon de se débarrasser des personnages. J'admire parce que je ne l'avais pas vu venir.

C'est ma 99è lecture de l'année et je ne regrette pas, car j'avais besoin d'une lecture qui me divertisse, pas trop sérieuse mais dans laquelle je puisse m'investir un minimum.

La fiche du livre sur le site de l'éditeur

1 commentaire:

  1. C'est exactement ça, un livre divertissant mais dans lequel on s'investit :)

    RépondreSupprimer